Offre en places de stationnement privées

Souhaitez-vous proposer suffisamment de places de stationnement privées dans votre commune tout en favorisant le développement durable et en tenant compte de l’évolution des besoins ? Faites-vous une idée de ce que vous pourriez entreprendre avec l’étude cofinancée par SuisseEnergie qui traite de cette question.

Pour assurer un bon accès à son territoire tout en développant la mobilité durable, une commune doit disposer d’un règlement lui permettant de dimensionner correctement son offre en matière de stationnement et d’en régir précisément l’utilisation. Il lui faut à cet effet adopter une approche axée sur l’efficacité et tenant compte des besoins des usagers et des impératifs de l’urbanisme durable. Dans le travail mené par les communes jour après jour à ce sujet, il apparaît qu’il leur est parfois difficile d’établir une réglementation capable de rallier une majorité. L’étude cofinancée par SuisseEnergie met en lumière, pour quatre thèmes principaux, la marge de manœuvre dont les communes disposent pour réglementer et aménager leur offre de stationnement privé dans un esprit de développement durable. Elle illustre également par des exemples tirés de la pratique sur l’ensemble du territoire hélvétique comment une commune peut avec cet outil prendre une part active à la gestion de la mobilité.

Thème principal 1:
dimensionnement du stationnement privé

Le dimensionnement du stationnement privé, qui incombe aux communes dans la majorité des cantons, permet d’assurer qu'une offre en stationnement privé adéquate soit réalisée lors de nouvelles constructions. Par le passé, lorsque le taux de motorisation connaissait une forte croissance, il était en effet important que les communes offrent un nombre minimal de places de stationnement. Aujourd’hui, pour freiner la surcharge que connaît le réseau routier et contribuer au développement durable, elles doivent également fixer un plafond à ne pas dépasser. Le nombre de places de stationnement dépend notamment de la qualité de la desserte par les transports publics. Les communes  peuvent également réduire ce nombre de places, par exemple en créant des quartiers sans ou avec peu de voitures.

Thème principal 2:
différenciation spatiale dans le dimensionnement du stationnement privé

La possibilité d’adapter les prescriptions régissant la création de places de stationnement privées en fonction des besoins effectifs des projets et de la capacité du réseau routier / l'impact environnemental constitue une marge de manœuvre très importante pour les communes. Cela leur permet de lier le nombre de places de stationnement à usage privé qui peuvent ou doivent être réalisées aux conditions réelles de l’endroit où elles seront réalisées (capacités du réseau routier, objectifs globaux ou locaux de la commune en matière de trafic et de report modal, …). La différenciation spatiale doit notamment tenir compte du fait que les personnes vivant dans des régions bien desservies par les transports publics ou dans des centres urbains possèdent ou utilisent plus rarement une voiture.

Thème principal 3:
mutualisation du stationnement

En misant sur la mutualisation des places de stationnement dans les parkings, les communes peuvent réduire les besoins en surface pour ces places (exemples des villes de Zoug et de Frauenfeld). En outre, il leur est ainsi possible de maximiser le taux d’utilisation des places de stationnement concernées, puisqu’elles mettent celles-ci à la disposition d’usagers ayant des besoins différents (exemples du quartier de Neu-Oerlikon, à Zurich et du parking du Chauderon, à Lausanne). Il s'agit par exemple de mettre les places de stationnement d’un bureau utilisées durant la journée à la disposition des clients d’un restaurant le soir. Le nombre de places susceptibles de convenir pour une telle mutualisation du stationnement dépend de la mesure dans laquelle les périodes d’utilisation des places par les différents usagers sont distincts.

Thème principal 4:
stationnement centralisé

Un grand nombre de règlements ou de prescriptions prévoient que les places de stationnement privées doivent être réalisées à proximité des bâtiments où se trouvent leurs usagers. Or, en érigeant un parking regroupant les places de stationnement privées pour tout un lotissement ou pour l'ensemble d'un quartier, il est possible d’organiser l’utilisation de l’espace public de manière plus efficiente et à d’autres fins. Cette solution est particulièrement judicieuse dans les régions centrales ou très denses, comme dans les centres anciens ou dans de grands lotissements (exemple de l’écoquartier des Plaines-du-Loup, à Lausanne). Les défis pouvant survenir lors de la mise en œuvre d’une telle option résident dans l’organisation, le financement et l’entretien d’un tel parking, notamment lorsqu’un grand nombre de propriétaires est impliqué.

Pour en savoir plus:

Vous trouverez de plus amples informations dans l’étude intitulée «Private Parkierung – Herausforderungen der Angebotsgestaltung» («Enjeux et défis liés au dimensionnement du stationnement privé», majoritairement en allemand, avec résumé et exemples en français) publiée en 2020 et cofinancée par SuisseEnergie.

S’inspirer de bons exemples

Vous trouverez ici les liens vers les projets déjà réalisés dans différentes villes et communes de Suisse.

dimensionnement du stationnement privé :

différenciation spatiale dans le dimensionnement du stationnement privé :

Stationnement public

La boîte à outils sur le stationnement dans les communes montre comment ces dernières peuvent établir une politique du stationnement comprenant une gestion des places sur leur territoire. Elle est structurée en six modules qui décrivent les principales étapes jalonnant la mise en place de cette gestion. Elle présente également des exemples réussis de réalisation.

Boîte à outils:

vous trouverez ici le guide intitulé «Gestion du stationnement dans les communes».

Bases techniques:

vous trouverez ici le document présentant les bases techniques de la boîte à outils.