Le secteur de Malley, réparti sur trois communes (Renens, Prilly, Lausanne), possède une situation centrale au sein de l’agglomération lausannoise. Depuis 2007, une réflexion quant à l’optimisation de l’utilisation de cette surface a été amorcée et a mené à l’élaboration du schéma directeur intercommunal de Malley (SDIM). Ce dernier prévoit la construction de logements, commerces et espaces de loisirs à la pointe de la technologie en matière d’économie d’énergie : le site vise la société 2000 watts.

Les objectifs de ce projet ambitieux sont multiples : densifier le secteur et accroitre sa mixité (d’ici 2025, 250’000m2 de plancher seront construits), créer une interface avec les transports publics et les CFF, aménager des espaces verts et des espaces libres diversifiés, limiter les nuisances et les pollutions et surtout mettre en œuvre le concept de la société à 2000 watts. En septembre 2015, le secteur de Malley-Gare se voyait remettre le label « Site 2000 watts » pour la phase de planification du site ; il s’agissait d’une première en Suisse romande. Afin de garantir une qualité urbaine élevée et le respect des objectifs 2000 watts, les communes concernées suivent de près l’élaboration des projets architecturaux.

La signature du schéma directeur intercommunal de Malley (SDIM) par les communes de Lausanne, Prilly et Renens ainsi que l’Etat de Vaud en 2012 a fourni un instrument stratégique aux communes, leur permettant d’exploiter au mieux le potentiel de développement du territoire de Malley. Comme le plan de quartier n’est pas exhaustif, il laisse une marge de manœuvre importante aux propriétaires. Afin de garantir le respect de certains critères, une convention contenant des principes qualitatifs a été signée avec les propriétaires fonciers. Cette convention exige, entre autres, le respect des standards Site 2000 watts et Minergie A-ECO, la mixité de logements, la diversité de types d’activités dans les rez-dechaussée ou encore des concours d’architecture pour les bâtiments et leurs espaces extérieurs. La signature de cette convention permet aux communes de rester impliquées dans les projets de construction tout au long de leur élaboration. Ainsi, elles peuvent entre autre s’assurer du respect du standard Site 2000 watts à différentes étapes du projet : lors de la signature de la convention, lorsque les projets des bureaux d’architectures sont reçus et lorsque le permis de construire est demandé.

ENERGY MANAGEMENT TOOL ENERGIESTADT

Version 2017 

Massnahme: 1.3.2

ENERGY MANAGEMENT TOOL CITÉ DE L’ÉNERGIE
 

Version 2017

Mesure : 1.3.2

Contact
Tacchini
Caroline
Cité de l’énergie, Personne de contact
Ceci pourrait également vous intéresser