Quels sont les défis qui se poseront aux villes suisses d’ici à ce que les objectifs climatiques fixés pour le 21e siècle soient atteints ? Telle a été l’une des questions abordées hier dans le cadre de la Journée nationale de l’énergie. Il est apparu d’entrée de jeu que des technologies innovantes et de nouveaux projets de société sont indispensables. Des experts issus des milieux économiques, politiques et scientifiques ont débattu, au Volkshaus de Zurich, des solutions qui s’offrent aux villes pour bâtir leur avenir. Dans la soirée, l’Office fédéral de l’énergie et l’Association Cité de l’énergie ont récompensé les Cités de l’énergie, les Sites 2000 watts et les Écoles de l’énergie qui jouent un rôle décisif dans cette évolution.

Société à 2000 watts: «Si personne ne la monopolise, il y a suffisamment d'énergie pour tous»

Énergies renouvelables : si personne ne se montre trop gourmand, il y en a assez pour tout le monde

Il y a dix ans, la ville de Zurich a voté par référendum l’inscription dans la loi des objectifs de la Société à 2000 watts ; depuis lors, elle a considérablement réduit sa consommation énergétique. La vidéo explique la stratégie de la ville, comment ces objectifs doivent être atteints dans la seconde moitié du 21ème siècle et quel rôle les nouvelles technologies et les concepts sociaux tels que Smart City jouent à cet égard.

Énergies renouvelables : si personne ne se montre trop gourmand, il y en a assez pour tout le monde

Instaurer une politique énergétique et climatique à la fois durable et respectueuse des ressources est une tâche de longue haleine. Si l’on veut arriver au bout de ce marathon, chacun doit y mettre du sien. Dans une vidéo de Keystone/PPR, Thomas Blindenbacher, responsable de l’antenne suisse Société à 2000 watts, explique tout d’abord l’idée sur laquelle repose le concept de société à 2000 watts, en appelant par là à la responsabilité individuelle de la population : « Trois éléments sont essentiels : tout d’abord, un engagement inconditionnel en faveur des énergies renouvelables ; deuxièmement, la confiance en notre propre capacité de jugement ; et troisièmement, de l’attention et du fair-play. C’est comme lors des goûters de notre enfance : si personne ne se montre trop gourmand, il y a assez pour tout le monde. »

Une évolution positive, mais les objectifs ne se réaliseront pas tous seuls

Le 30 novembre 2008, soit il y a dix ans, Zurich s’est engagée par voie de votation populaire à réaliser les objectifs de la société à 2000 watts. C’était alors la première ville suisse à se lancer dans une telle démarche. Aujourd’hui, plus de 100 villes et communes du pays, ainsi que 23 cantons sur 26, ont inscrit ces objectifs à leur agenda. Les derniers chiffres de Société à 2000 watts Suisse montrent que la consommation d’énergie primaire et les émissions de gaz à effet de serre ont certes reculé l’année dernière, mais qu’il reste encore beaucoup à faire si nous voulons atteindre, au cours de la deuxième moitié de ce siècle, l’objectif de zéro émission nette que s’est fixé la communauté internationale. Du fait de leur forte consommation d’énergie, le trafic et les chauffages inefficaces imposent toujours d’importants défis aux villes et aux communes.

Photos
Nous mettons à votre disposition des photos haute résolution sur notre plate-forme ou sur simple demande.

L’expérience des Cités de l’énergie, un atout pour évoluer vers la Smart City

Lors de la Journée de l’énergie 2018, qui a été organisée le 22 octobre au Volkshaus de Zurich par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), des experts issus des milieux économiques, politiques et scientifiques ont discuté, sous la houlette de Tobias Müller, modérateur à la SRF, des moyens de relever ces défis et de l’atteignabilité des objectifs fixés. Il est ressorti de cette table ronde que la Smart City constitue l’une des réponses possibles. La Smart City, c’est la ville intelligente du futur, celle qui utilise les technologies nouvelles, en les adaptant de façon optimale aux besoins de l’être humain, pour améliorer la qualité de vie et pour gérer les ressources de manière respectueuse. Dans ce contexte « Smart » signifie aussi « ensemble » : il s’agit de collaborer, à l’aide des technologies nouvelles, avec des partenaires et avec une population fortement engagée. C’est la raison pour laquelle l’OFEN encourage, au travers du projet Smart City Suisse, la coopération entre les villes, l’économie privée et la population. L’association Smart-City-Hub réunit des villes suisses et des entreprises proches de la Confédération, vise ainsi à favoriser la collaboration entre ces différents acteurs en vue du développement de projets Smart City.

Les Cités de l’énergie, les Sites 2000 watts et les Écoles de l’énergie, qui, comme chaque année, ont été récompensés pour leurs résultats lors de la Journée de l’énergie, jouent un rôle décisif dans la réalisation des objectifs de politique énergétique et climatique. Depuis sa création il y a trente ans, le label « Cité de l’énergie » s’est imposé comme un remarquable instrument de planification, aujourd’hui garant d’une politique énergétique efficace à l’échelon communal. L’engagement des plus de 430 Cités de l’énergie que compte notre pays est le fondement d’initiatives porteuses d’avenir comme Smart City. Quant au certificat « Site 2000 watts », plus récent, il montre comment des espaces urbains peuvent, aujourd’hui déjà, fonctionner selon les principes de la société à 2000 watts, sans baisse de la qualité de vie.

La plus petite Cité de l’énergie au monde décroche le label GOLD

Depuis la Journée de l’énergie 2017, quatre nouveaux quartiers ont été certifiés Sites 2000 watts, dont, en dernier lieu, le dépôt de tram Burgernziel à Berne. Les Cités de l’énergie se sont également développées, puisque 21 communes ont obtenu le label, sans compter celles qui s’y sont ajoutées lors de la session de certification de septembre : Agglomération Delémont (JU), Lengnau (BE), Scuol (GR) et Selzach (SO). Par ailleurs, le groupe scolaire de Schwyz a reçu la distinction « École de l’énergie », qui récompense l’exemplarité en matière d’enseignement et de sensibilisation des générations futures aux questions énergétiques.

Il convient d’accorder une mention particulière aux « Cités de l’énergie GOLD », qui sont les leaders de la politique énergétique communale. Pas moins de douze villes et communes ont obtenu leur recertification GOLD et trois ont décroché le label pour la première fois : Onex (GE) et les deux communes liechtensteinoises de Ruggell et de Planken. Cette dernière, qui présente la particularité d’être la plus petite Cité de l’énergie au monde (457 habitants), démontre avec éclat qu’une politique énergétique performante est une question de volonté, non de taille. C’est précisément cette motivation qui est nécessaire pour mener à bien la tâche exigeante qu’est la mise en place de la société à 2000 watts.

Contact
Christen
Philippe
Contact médias
Burson-Marsteller AG
022 593 69 24